Coordonnateur

Sources : Décret n°2004-67 du 16 janvier 2004 relatif à l’organisation du troisième cycle des études médicales

Arrêté du 22 septembre 2004 fixant la liste et la réglementation des diplômes d’études spécialisées de médecine

Missions

  • La commission interrégionale de coordination du diplôme élabore des propositions relatives à l’organisation des enseignements et du contrôle des connaissances de chaque DES et de chaque DESC. Ces propositions sont transmises pour avis au collège des directeurs et soumises au conseil des UFR concernées. Chaque conseil d’UFR de médecine délibère dans les conditions prévues à l’article L. 713-4 du code de l’éducation.
  • Le coordonnateur interrégional élabore des propositions quant aux critères et au cahier des charges pour l’agrément des lieux de stage et le conventionnement des praticiens agréés-maîtres de stage des universités, qu’il soumet à l’avis de la commission interrégionale de coordination et transmet au collège des directeurs des UFR de l’interrégion, qui les arrête. A cet effet, il prend notamment en compte :
    1. L’encadrement et les moyens pédagogiques.
    2. Le degré de responsabilité des internes.
    3. La nature et l’importance des activités de soins et éventuellement de recherche clinique.
  • Il rend compte auprès du directeur de l’UFR de médecine concerné et du DG-ARS l’adéquation entre les terrains de stage correspondent au nombre d’internes à former par spécialité et par subdivision.
  • Les coordonnateurs locaux sont chargés, de donner un avis au directeur d’UFR sur le déroulement des études dans chaque subdivision

Rôle du coordonnateur dans la CEBeF et commission de subdivision

  • L’avis écrit du coordonnateur local est indispensable pour l’agrément au titre de la spécialité souhaitée, ou, en ce qui concerne les agréments au titre de discipline, l’avis écrit d’un des coordonnateurs locaux appartenant à une spécialité constituant la discipline pour laquelle l’agrément est demandé
  • L’agrément est systématiquement réexaminé sur demande des coordonnateurs locaux de chacun des diplômes d’études spécialisées concernés ou du directeur de l’UFR de médecine
  • Le coordonnateur local de chaque diplôme est en charge du suivi de l’adéquation des terrains de stage nécessaires au bon déroulement des maquettes de formation avec le nombre d’internes à former, chaque année, par spécialité et par lieu de stage agréé ou auprès des praticiens agréés-maîtres de stage.
  • Il rend compte chaque semestre, dans le cadre de la CEBeF, au directeur de l’UFR et au DG-ARS, chargés de vérifier chaque année que les lieux de stage correspondent au nombre d’internes à former par spécialité et par subdivision.

Nomination du coordonnateur
La commission interrégionale de coordination regroupe les coordonnateurs locaux de la spécialité. Ceux-ci sont nommés, pour une durée de 3 ans renouvelable, par le directeur ou les directeurs de la ou des UFR de médecine de la subdivision, parmi les enseignants de la spécialité du diplôme concerné.
Le coordonnateur interrégional, président de la commission interrégionale de coordination du diplôme, est élu par et parmi les coordonnateurs locaux de la spécialité, pour une durée de 3 ans, immédiatement renouvelable une fois.
Pour la biologie médicale, ce collège comprend également les directeurs d’UFR de pharmacie.

Modification locale des maquettes
L’enseignant coordonnateur du DES peut, en fonction des exigences de la formation et des capacités de formation de la subdivision dont relève l’interne, limiter le nombre de « périph » à un semestre. Et pour la médecine générale il peut autoriser à ne pas faire de CHU.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer