Futur Interne
Communiqués

Appel au Président de la République pour le confinement total de la population.

« Vous devez cesser les demi-mesures et les discours équivoques. »

Votre responsabilité est d’être clair, précis et ferme. C’est un confinement total et absolu de l’ensemble de la population dont nous avons besoin, à l’instar des mesures déployées en Chine : aucune sortie, aucun contact interpersonnel extérieur au foyer, arrêt strict de toutes les entreprises non vitales, des transports en commun, ravitaillement des familles au domicile par des personnels protégés intégralement et avec des masques FFP2.

« Moins le confinement sera strictement appliqué, plus les réanimations seront saturées, plus nous devrons faire des choix. »

La situation à l’hôpital ne doit pas être cachée à la population :

 Depuis novembre 2019, les internes se sont ralliés à tous les corps professionnels hospitaliers pour alerter sur le manque de moyens, le manque de personnel, le management délétère qui se sont instaurés à l’hôpital public depuis des années.

Tous ces problèmes sont exacerbés par la crise sanitaire actuelle. Les cadres de santé refusent que les personnels paramédicaux soient testés en masse par crainte de manquer de bras dans les services, les soignants sont contraints de travailler alors qu’ils ou elles présentes tous les signes objectifs d’une infection à coronavirus.

Les internes de médecine sont sur-mobilisés et ont accepté de faire des sacrifices importants sur leur vie et leur formation pour se mettre en ordre de marche face à l’épidémie.

« La crise de l’hôpital public n’a pas disparu avec l’arrivée du coronavirus.

En novembre, nous redoutions l’épidémie de grippe qui pourtant arrive tous les ans, imaginez ce que l’on redoute maintenant ! »

Ne soyons pas dupes, le matériel manque dans tous les services. Les masques sont manquants ou rationnés conduisant les soignants à utiliser parfois des masques en tissu cousu main, des masques chirurgicaux non protecteurs, de ne les changer qu’au plus 2 ou 3 fois par jour ce qui est propice à l’auto-contamination. Le matériel de dépistage (écouvillon, machine de test) n’est pas disponible pour tester tous les cas et les personnels afin de pouvoir mener des stratégies correctes de prise en charge. Les personnels soignants sont déterminés à sauver la population, mais la colère est à son apogée contre les politiques qui ont dégradé depuis 10 ans, d’année en année, les capacités de notre système de santé et installé, aux fonctions hiérarchiques sanitaires des technocrates incompétents et assidus à l’application des restrictions budgétaires.

« Le message actuel des pouvoirs publics est : apprenez à gérer la pénurie… »

Nous tenons à alerter la population du fait qu’il n’y aura pas de places en réanimation pour tous les patients graves quel que soit leur âge : les médecins devront faire des choix humainement très difficiles. Les jeunes en bonne santé présentent des formes mortelles. A l’heure où nous écrivons, plus de 900 personnes COVID+ occupent des lits de réanimation alors qu’il n’y en a que 5000 dans tout le pays.

« Au rythme actuel de progression de l’épidémie en France, les réanimations seront saturées dans moins de 15 jours, voire plus rapidement dans certaines régions. »

Nous exhortons enfin le gouvernement à appliquer les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et donc à investir dans des moyens pour mener un dépistage massif de toute la population !

Nous terminons cet appel par une requête adressée aux Françaises et Français. Nous apprécions vivement les démonstrations de soutien que vous manifestez par des applaudissements à vos fenêtres. Si vous souhaitez réellement protéger les soignants, nous vous invitons à respecter un confinement total, et ce même malgré l’ambiguïté des messages diffusés par le gouvernement.

« Restez chez vous : c’est le modeste prix à payer pour enrayer l’épidémie.

Nous vous sauvons, sauvez nous. »

Justin BREYSSE – Président de l’ISNI

Contact presse :

Léonard CORTI – Secrétaire général de l’ISNI

06.71.02.62.05 – sg@isni.fr

Voir plus

ISNI

L’InterSyndicale Nationale des Internes représente et rassemble les internes de France métropolitaine et des DROM-COM depuis 1969. L’ISNI représente plus de 12 000 internes, répartis dans les associations et syndicats de subdivisions membres.

Articles relatifs

17 commentaires

  1. Toujours pas de masque Ffp2 à domicile pour aller voir nos patients avec signes cliniques!
    Beaucoup trop de personnes ne respectent pas le confinement !….

  2. Il le faut c’est indispensable compte tenu qu’une partie de la population ne prenne pas au sérieux ces mesures.

  3. Le confinement total est la seule solution qua’d je voit certains qui font des barbecue dehors avec plein de monde c’est inadmissible

  4. Oui au confinement total pour sauver et la France et les SOIGNANTS. Nous sommes certes en guerre contre le virus mais ils ne sont pas de la chair à canon

  5. Parfaitement d’accord avec votre proposition. Il faut absolument qu’elle soit défendue par un organisme comme le votre auprès du gouvernement. Quels citoyens pourraient soutenir le manque de courage politique ?
    Si chacun de nous s’exprime en ce sens et vous soutient, nous pourrons peut être faire bouger les choses. Il le faut. Il n’est plus temps de ne s’intéresser qu’a soi en pensant à son seul footing, en étant incapable de se contraindre et en laissant les autres aller «  au charbon ».
    Comment faire pour vous soutenir pour que vous soyiez entendus ?

  6. On va finir par croire que les dirigeants de ce pays veulent faire du vide ou sont totalement incompétents. Bon courage à vous

  7. Je suis pour a 100 % je ne peux pas comprendre des adultes en France.. rester chez vous le Pour vous punir mais pour de bien de tout le monde

  8. Félicitations pour la clarté pédagogique de cet appel, qui devrait être entendu.
    Je vais m’efforcer à le fire suivre à toutes Celles et Ceux que je voudrais voir encore en vie longtemps.

    Cet appel m’a renforcé dans ma volonté d’observance stricte des mesures « barrière », mais, aussi dans mon appel à la, plus haute autorité du Pays.

    Dans tous les cas, merci,à celles et ceux qui l’ont rédigé et publié.

  9. Selon toute apparence, le gouvernement a limité ses consignes au périmètre ACCEPTABLE par la population.
    Alors, pourquoi la population ne le libérerait-elle pas de cette contrainte en faisant savoir qu’elle ACCEPTE pour le bien commun des consignes plus strictes ?
    Je tente de lancer le mouvement en affirmant PUBLIQUEMENT que je les ACCEPTE.
    Message en copyleft…

  10. Votre appel ne devrait il pas faire l’objet d’une pétition nationale avec relais par les médias ?

  11. Pourquoi votre intervention sur France culture a été coupée brutalement. J’écoute très régulièrement cette radio et c’est la première fois que j’entends cela.

  12. IMPORTANT oui a la confination Totale
    C est a cette discipline que nous avons un espoir de sortir de cette situation
    Soyons ferme

  13. J’ai tenté de faire médecine. Pas de chance. Malgré des notes tout à fait honorables, le numerus clausus m’a tué. Comme bien d’autres. 20 ans plus tard me voici « jeune » cadre d’administration. Je n’ai pas choisi la FPH, car je ne voulais pas participer au démembrement de l’hôpital public.
    Bien triste de voir un pays ce disant développé laminant depuis 30 ans sa santé publique. Désert médicaux, spécialités massacrées (je pense plus particulièrement à la psychiatrie qui va devoir prendre le relais et soigner les traumatismes de la situation actuelle). Au nom de quoi? De la « rationnalisation » et autres politiques dictées par le sacro saint marché et appliquées par des technocrates peureux, obéissants, carriéristes.
    Courage à tout les soignants!

  14. je soutiens totalement l’appel au confinement total. Les chantiers de construction ne sont pas NECESSAIRES A LA SURVIE DES PERSONNES qui doit être le seul critère au maintien des activités (la notion d’activités non essentielles est trop floue). En plus du problème de pénurie de masques, il y a celui de la contamination. En maintenant les activités non nécessaires à la survie des personnes, on augmente le nombre des personnes contaminées et contaminantes. Leurs familles restées confinées se trouvent ainsi + exposées que si toute la famille est confinée. Tout ça participe à l’augmentation des malades qui engorgeront les hôpitaux. Le gouvernement prend une lourde responsabilité par ses choix, sur le nombre de victimes du covid-19. J’apprend ce matin que l’Italie stoppe ttes les activités non necessaires à la survie des personnes. La France a toujours 1 semaine de retard sur l’Italie. C’est le moment de rattraper ce retard en décrétant immédiatement le confinement total. Je précise que je n’ai aucun intérêt personnel à la chose. Je suis retraitée, vit seule et suis confinée sans problème, mais c’est le bon sens élémentaire. Bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer