CommunicationCommuniquésCOVID19

Rencontre des organisations d’internes et d’étudiants en Santé avec Olivier Véran : les promesses du Ministre enfin appliquées ?

Communiqué du 26 novembre 2020

Le Ministre a écouté ce jeudi 26 novembre les revendications urgentes, partagées par l’ensemble des organisations dans un contexte de dialogue difficile avec le Ministère de la Santé.

L’ISNI et l’ensemble des organisations ont fait part au Ministre des questions urgentes et non résolues par le Ministère de la Santé.

  • L’​interdiction du maintien en poste de professionnels en formation COVID+. L’ISNI rapporte que certains établissements pratiquent ce maintien, à l’encontre des recommandations des autorités sanitaires et scientifiques.
  • La garantie d’un ​maintien effectif de la formation afin de permettre l’après COVID et la bonne prise en charge de toutes les pathologies pour lesquelles nous nous spécialisons.

Sur ces questions, le Ministre a partiellement répondu présent puisque la possibilité de maintien en poste de personnels COVID+ asymptomatiques a été retirée.

Le Ministre avait personnellement répondu favorablement à deux questions de l’ISNI le 27 octobre 2020 :

  • l’application du régime de la ​réquisition en cas de redéploiement forcé
  • l’​intégration systématique aux cellules de crise COVID.

Ces exigences sont des exigences de qualité des soins et d’efficacité dans cette période où les internes, représentant 30% du corps médical, sont, nuit et jour, au plus près des patients. Aujourd’hui, ces promesses ne sont toujours pas appliquées malgré l’expression publique favorable du Ministre.

Par ailleurs, nous avons également évoqué les questions ne relevant pas de la crise sanitaire et notamment :

  • La lutte contre les risques psychosociaux des étudiants et internes en médecine dans une population qui déclare à presque 25% avoir déjà eu des idées suicidaires.
  • La lutte contre le harcèlement moral ou sexuel et les agressions sexuelles. L’ISNI rappelle le système d’omerta présent au sein des hôpitaux et la terreur exprimée par les victimes de parler, craignant pour leur carrière ou la poursuite de leurs études.

Le Ministre a proposé de lui remettre des propositions concrètes et opérationnelles afin de lutter contre ces fléaux. L’ISNI répondra présente !

Voir plus

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page