Revendication des internes - COVID 19
CommunicationCommuniquésGlobal

La formation des internes doit être une priorité !

L’amendement n°2019-774 de la loi du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé a modifié l’article L1453-1 du code de la santé publique. Depuis le 1er septembre 2019 cette modification interdit désormais aux industriels et laboratoires pharmaceutiques de prendre en charge des frais d’hospitalité pour les étudiants en formation initiale et les associations d’internes.  Ce durcissement réglementaire amène une plus grande indépendance dans nos formations, mais nous* laisse un terrible goût amer.

“Les pouvoirs publics ne peuvent plus déléguer le coût de la formation des internes au privé, tant mieux, mais ils doivent désormais prendre leurs responsabilités.”

En effet, depuis cet amendement, des milliers de formations complémentaires mais souvent indispensables pour beaucoup d’entre nous, comme des journées de DES et des congrès, ont été supprimées du jour au lendemain, car ils étaient antérieurement totalement financés voire organisés par l’industrie pharmaceutique ou de matériel médical.

Ce que nous déplorons, c’est qu’aucune alternative de financement n’ait été étudiée ni même anticipée par nos ministres de tutelle.

Résultat, ce sont les internes qui en font les frais : difficultés de financement des frais de scolarité de DU/DIU, de transport, d’hébergement et de restauration lors de formations pouvant être nombreuses ; renoncement à assister à certains congrès alors que les internes apportent souvent une valeur ajoutée par leur participation à des projets de valorisations scientifiques écrites comme orales ; ou encore des dizaines de bourses de recherche supprimées à l’heure actuelle du fait de la peur occasionnée dans les conseils de laboratoires industriels, ce qui est un nouveau frein réel en terme de possibilité d’accès au domaine de la recherche. La nuisance pédagogique d’un tel projet de loi a été complètement ignorée par ses prescripteurs, ce qui aura un impact futur sur la prise en charge des patients si aucune solution consensuelle n’est trouvée.

“Des internes moins bien formés, c’est tout le système de santé qui est en danger.”

Par les différents canaux et moyens de communication à notre portée, nous avons réussi à sensibiliser autour de cette thématique. Oui à la transparence pour la formation des internes, non à sa régression ! L’indépendance de la formation médicale est salutaire* mais pas sans réflexion en amont sur un financement alternatif.

Actuellement, les différents associations et syndicats représentatifs d’internes en médecine tentent de trouver des moyens innovants et indépendants pour maintenir les capacités de formation des internes avec les faibles moyens en leur possession.

En février dernier, la Conférence des Doyens a proposé une solution encore floue à l’heure d’aujourd’hui : planifier un fonds de financement public pour la formation des internes via un système de taxation des industries pharmaceutiques. C’est une première piste intéressante dont il reste encore tout à construire, notamment sur le plan légal. Il y a pourtant péril dans la demeure mais les choses traînent, non sans conséquence pour la formation des internes.

Si vous êtes sensible à cette problématique, aidez-nous en signant la pétition : Des fonds publics pour la formation des internes

Edition : * la formulation précédente menait à croire que la loi en tant que telle était saluée par tous les internes. C’est bien la notion d’indépendance vis à vis des industries qui est importante pour nombre d’internes (et de médecins en général). Comme nous l’évoquons dans la suite de l’article, la loi en elle même n’est pas saluée par tous compte tenu des conséquences importantes sur la formation. Toutes nos excuses pour cette formulation maladroite.

Voir plus

ISNI

L’InterSyndicale Nationale des Internes représente et rassemble les internes de France métropolitaine et des DROM-COM depuis 1969. L’ISNI représente plus de 12 000 internes, répartis dans les associations et syndicats de subdivisions membres.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer